Numéro 44 : UN NOUVEAU CONTRAT SOCIAL

Le CEPS vous propose une réflexion sur un nouveau contrat social ainsi qu’une réflexion sur des points de rupture

La vie en société résulte d'un contrat social, c'est-à-dire d’un accord de volonté engageant des individus, par nature indépendants, libres et égaux, formant une nation et acceptant de se soumettre au pouvoir collectif. Ce pouvoir doit être au service de la volonté générale et ne léser aucun des contractants. Tel est l’esprit du contrat social défini par Jean-Jacques Rousseau en 1762. Trois siècles plus tard la pertinence de la thèse ne fait aucun doute et notre dernière tentative en France pour lui donner un contenu a été l’héritage en 1944 du Conseil national de la résistance faisant de la concorde, de la solidarité et de la paix sociale l'objectif premier. Les « Trente Glorieuses » ont permis de tendre avec succès vers cet objectif, au moins jusqu’au milieu des années 1970. Mais la financiarisation et la mondialisation de l’économie ont sonné le glas de ce vivre ensemble et il y a peu à attendre pour que les États en soient eux-mêmes ébranlés. Le contrat social n’aura-t-il été qu’un rêve de philosophes, seulement entraperçu le temps d’un battement de cils dans quelques sociétés privilégiées ?

SOMMAIRE

Éditorial
Loïc TRIBOT LA SPIÈRE, directeur de la publication
Idée en marche marché aux idées
Nicolas ARPAGIAN, rédacteur en chef

Boussole
Un contrat social au niveau mondial : utopie ou projet politique ?
Nicolas TENZER, président du directoire de l’Institut Aspen France et président du Centre d’étude et de réflexion pour l’action politique
Quelle politique sociale pour les sociétés du XXIe siècle ?
Hervé LE BRAS, démographe et historien, directeur d’études à l’École des hautes études en sciences sociales, chaire « territoires et populations » au Collège d’études mondiales

Tendances
Le modèle social français : du danger des invocations
Julien GOARANT, directeur de clientèle – OpinionWay

Pages blanches
Quelles nouvelles solidarités pourront structurer la société de demain ?
Laurence ROSSIGNOL, secrétaire d’État chargée de la Famille, des Personnes âgées et de l’Autonomie, auprès de la ministre des Affaires sociales et de la Santé
Trouver un équilibre viable et pérenne entre solidarité, initiative privée et équité
Frédéric VAN ROEKEGHEM, directeur général de MSH International – Groupe Siaci Saint Honoré

Prisme
Point de vue
Une offre de soins concurrentielle et contrôlée
Rose-Marie VAN LERBERGHE, présidente du conseil d’administration de l’Institut Pasteur et senior advisor de BPI Groupe

Expertise
La refonte de la protection sociale
André RENAUDIN, directeur général d’AG2R La Mondiale

Perspective
Faire confiance aux jeunes
Abdel BELMOKADEM, directeur de Nes & Cité

Assurer aux seniors une insertion matérielle, intellectuelle et morale satisfaisante dans la société
Monique BOUTRAND, membre du Conseil économique, social et environnemental

Lutter contre l’exclusion
Olivier BERTHE, président des Restos du Coeur

Impressions d’ailleurs
John CROWLEY, chef de section Recherche, politiques et prospective à l’UNESCO

Horizon
Don B. MULLAN, auteur et producteur