action internationale

Parce que la racine des maux n’a pas de frontière et que les réponses qu’il convient d’apporter dépassent le périmètre classique qui est celui des États. Parce que tout simplement le monde dans lequel nous sommes amenés à évoluer est de plus en plus interdépendant : une présence et une action à l’international s’impose. 

Par vocation le CEPS travaille, évolue au contact des autres cultures. Sa structure d’OING en fait par excellence un espace d’échange utile et précieux. 

La diversité de ses membres (50 nationalités différentes sont représentées au sein du CEPS), ses 10 délégations réparties sur 4 continents, lui offrent la légitimité et permettent d’intervenir à bon escient là où il faut, comme il faut, et quand il le faut. 

La dynamique internationale du CEPS se reflète au sein des divers cercles du Pôle territoires en Mouvement. Le CEPS agit ainsi à travers ses clubs qui constituent des espaces d’échange internationaux précieux. Ces cercles représentent et expriment les attentes de la société civile tant auprès des États et des organisations internationales qu’auprès des acteurs sociaux et économiques. 

LES CLUBS A L’INTERNATIONAL DU CEPS
Architecte   Éclairage  |  Confluence  |  Nouveaux repères  |  Europa Latina  |  Ubuntu 

 

LE CEPS : UNE VERITABLE ONG
AU SEIN DE L’EUROPE 

L’Europe constitue une de nos priorités d’action et de réflexion. En mobilisant les hommes et les femmes qui incarnent l’Europe au quotidien, le CEPS mène une réflexion sur les enjeux fondamentaux auxquels fait face l’Europe.

Ainsi, le CEPS s’engage de manière concrète dans la défense du projet européen. Loin des discours du passé et des bonnes paroles, il s’attelle à définir des lignes concrètes d’action tout en tenant compte de manière pragmatique des disparités nationales.

Le CEPS réunit un grand nombre de personnalités européennes dans le but de réfléchir ensemble aux problématiques auxquelles doivent faire face les Européens. C’est par la confrontation des idées et des expériences que l’on peut espérer continuer de construire ce projet ambitieux qu’est l’Europe.

C’est dans cette dynamique que le CEPS a développé sa présence dans plusieurs pays du continent pour être au plus près des préoccupations de chacun et pour tirer le meilleur parti des expériences de tous.

NOS PARTENAIRES 

UNION EUROPéENNE

Le CEPS est accrédité comme partenaire d’intérêts auprès de la Commission européenne. A ce titre le CEPS répond régulièrement à des consultations de la Commission européenne sur l'ensemble des sujets auxquels il s'intéresse : énergie, transport, finance, construction européenne, etc.   

CONSEIL DE L’EUROPE

Le CEPS pilote un task force au sein de la Commission Démocratie, Cohésion sociale et enjeux mondiaux.

 

Le CEPS a également participé à la création et a présidé la sous-commission "Europe - Afrique subsaharienne" au sein de la conférence des OING du Conseil de l'Europe. A ce titre le CEPS participe à l'ensemble des travaux de l'institution. Le CEPS a participé également à la rédaction et à l'élaboration du Projet de la Charte de Gouvernance des OING.

 

Lire l'étude et le rapport finalisé par le Groupe de travail CITOYENNETE EUROPEENNE et dont la coordination est assurée par Hélène PICHON, Directrice des Relations avec les institutions du CEPS.

 

OCDE

Le CEPS est partenaire du Forum international et du Centre de Développement de l’OCDE (Organisation de Coopération et de Développement Économiques) et s’associe également aux grands débats de cette organisation internationale depuis 2009.

 

En marge du 13ème Forum Economique International sur l’Afrique, le CEPS a organisé le diner-débat officiel autour du thème « La jeunesse en Afrique : comment en faire un levier de développement? »

UNESCO

Le CEPS a le statut de « ONG en relations opérationnelles » avec l’UNESCO.

Ce statut a permis au CEPS d’être :

- Partenaire du programme " Tagore, Neruda et Césaire, pour un universel réconcilié " initié par la Sous-direction générale pour la Culture (Septembre 2012) ;

- Organisateur d'une séance de travail sur le développement du leadership de la jeunesse africaine;

- Coorganisateur avec le Département Afrique du Forum international de réflexion sur la culture de la paix en Afrique de l'Ouest à Abidjan (juin 2012) ;

- Soutien pour le Département Afrique dans la définition des priorités du Conseil Exécutif de l'UNESCO ;

- Panéliste du " Haut Panel sur la paix et le dialogue entre les cultures" pour réfléchir à la construction de la paix et au rôle de l'UNESCO dans la décennie à venir;

- Initiateur et coorganisateur de la campagne universelle en faveur de la culture de la paix en Afrique "La paix n'a pas de prix mais la cohésion sociale en a un" qui lancée en mars 2013.

- Partenaire du Forum Panafricain sur la culture de la paix, placé sous l'égide de l'Union Africaine, à Luanda (mars 2013) ayant intégré le réseau des institutions et fondations de recherche pour la promotion d'une culture de la paix en Afrique, en qualité d'organisation extra-africaine.

 

Nous vous invitons à consulter la contribution officielle du CEPS à la dernière conférence internationale organisée par la FESA et l'UNESCO, qui s'est tenue en décembre 2016 à Luena. Elle s'inscrit dans la mission, qui a été reconnue par les Nations Unies au CEPS, d'être un acteur pour la dynamique de la Paix en Afrique.

Télécharger le document

 

 

L’ELAN

L’Elan représente la vision globale du CEPS pour l’Afrique, une vision pleine d’optimisme et d’espérance. Le continent africain constitue une de nos priorités d’action afin d’accompagner la réflexion sur les grands enjeux auxquels est confrontée l’Afrique.

A tort et à raison, l’Afrique souffre d’un déficit d’image colossal. Attitudes passéistes, fragilité des institutions, absence évidente de vision politique, notamment en matière de santé et d’éducation, inexistence d’une véritable classe moyenne et inégale répartition des richesses empêchent l’application de nouvelles orientations de nature à assurer un développement cohérent, sain et durable pour le continent.

Pleine de promesses, regorgeant de richesses naturelles et de talents humains, L’Afrique reste éternellement en devenir. Les maux sont connus et identifiés mais les causes sont bien souvent faiblement analysées et prises en compte. Les aides déployées ces dernières décennies quelles qu’en soient leur nature n’ont pas contribué significativement à permettre à l’Afrique sub-saharienne d’avancer dans une dynamique de redéveloppement. L’Afrique a envie d’assumer son destin mais par où commencer et de quelle manière ? Comment mobiliser ses élites ? Quels grands chantiers ouvrir pour fédérer et amorcer une dynamique de confiance ? La nécessité impose l’urgence ! C’est cet élan que nous souhaitons impulser.

 

UN RESEAU IMPORTANT EN AFRIQUE

Au fil des années, le CEPS a tissé des liens importants avec des personnalités importantes en Afrique ainsi qu’avec des institutions et des entreprises.  A ce jour le CEPS compte avec un important réseau de partenaires ainsi que des nombreux membres et des représentants dans 21 pays africains, à savoir :
 

 

 

LE MECANISME DE SOUTIEN TREMPLIN

65% de la population africaine a moins de 35 ans, et à terme, les États, les entreprises et les organisations internationales ne pourront plus résoudre le défi de l’emploi de cette jeunesse. Il s’agit d’une véritable bombe économique, sociale et politique qui pose le défi d’une éducation et d’une formation adéquate à l'emploi et la création de mécanismes, qui accompagnent les jeunes dans la création et le développement d’initiatives entrepreneuriales. L'UNESCO a préconisé, la création d'un fond de contributions volontaires pour les jeunes entrepreneurs sociaux. Ce mécanisme de soutien proposé pour les jeunes est essentiel pour la mise en oeuvre de la stratégie opérationnelle de l'UNESCO. Cette stratégie met l’accent sur le développement des capacités pour la transition vers l’âge adulte ainsi que sur l'engagement civique, la participation démocratique et l'innovation sociale.

Par ailleurs, le besoin de mettre en place des mécanismes de soutien à l’entreprenariat des jeunes en Afrique a été souligné lors des Forums de réflexion sur la culture de la paix. Le premier s’est tenu en Côte d’Ivoire (2012) et a été co-organisé par le CEPS, l’UNESCO et le Gouvernement ivoirien. Le deuxième s’est déroulé en Angola, avec pour thème «Sources et ressources pour une culture de paix».

Le Plan d'action en faveur de la culture de la paix en Afrique, issu du Forum de Luanda, a recommandé la création de mécanismes d'aide aux micro-entreprises impliquées dans des projets novateurs dans les industries créatives et culturelles (artisanat, arts, musique…) et dans les économies verte et bleue (tourisme écologique, recyclage, énergies renouvelables, agriculture écologique …).

Grâce au Mécanisme de soutien « Tremplin », nous souhaitons permettre aux jeunes qui résident en Afrique de communiquer autour de leur projet d'entreprise et de voir récompenser leur initiative entrepreneuriale allant dans le sens de la cohésion sociale et de la culture de la paix.

Bâtir une génération d’acteurs responsables et engagés en Afrique, c’est le pari sur lequel le Mécanisme de soutien « Tremplin » pour l’entreprenariat des jeunes et la culture de la paix en Afrique a choisi de miser !

 

Deux éditions du Prix TREMPLIN ont lieu chaque année.

Le lauréat du Prix TREMPLIN reçoit une dotation totale d’une valeur de 20.000 US$ (10.000.000 FCFA) et le lauréat du PRIX TREMPLIN IVOIRE remporte un montant d’environ 5,000 € (3 210 000 FCFA)

Pour chaque édition, le(s) lauréat(s) bénéficient d’un accompagnement d’un an en matière de conseil en ressources humaines, juridique, export, comptabilité, marketing, communication, spécialiste d’un pays, etc. en fonction de son projet, ainsi qu’une couverture médiatique dans le cadre de l’événement.

CRITERES D’EGIBILITE : Pour postuler et être bénéficiaire du Mécanisme de soutien « Tremplin », il est nécessaire de répondre aux critères fondamentaux suivants :

  • Avoir entre 21 et 35 ans
  • Être résident permanent en Afrique
  • Avoir créé une entreprise ayant au moins 2 ans d'existence dont les activités correspondent à la définition de l’entreprenariat social*
  • Être dirigeant de cette enterprise
  • En contrôler au moins 50 % du capital
  • Avoir domiciliée l’entreprise en Afrique

Nous contacter

Le lauréat du Prix TREMPLIN reçoit une dotation totale d’une valeur de 20.000 US$ (10.000.000 FCFA) et le lauréat du PRIX TREMPLIN IVOIRE remporte un montant d’environ 5,000 € (3 210 000 FCFA)

Pour chaque édition, le(s) lauréat(s) bénéficient d’un accompagnement d’un an en matière de conseil en ressources humaines, juridique, export, comptabilité, marketing, communication, spécialiste d’un pays, etc. en fonction de son projet, ainsi qu’une couverture médiatique dans le cadre de l’événement.

 

LES LAUREATS DU PRIX TREMPLIN

2013 : ABIDJAN, COTE D'IVOIRE

Patrick EHOUMAN, premier récipiendaire

Jean-Patrick EHOUMAN, jeune entrepreneur ivoirien dans le domaine des NTIC et des logiciels, Président d’Alldeny et fondateur de l’ONG AKENDEWA. Suite à sa récompense, Jean-Patrick a été reçu sur plusieurs médias dont Canal+ et Africa n°1. En Juin 2014 il a été sélectionné pour suivre le programme YALI (Young African Leaders Institute) aux Etats-Unis, et pour faire partie des 500 jeunes Africains qui ont rencontré le Président OBAMA lors du Sommet USA-Africa. 

 

2013 : ADIS ABEBA, ETHIOPIE

Ex-Aequo : Abai SCHULZE et Bruktawit TIGABU

Abai SCHULZE a été élevée dans un orphelinat à Addis-Abeba et adoptée par une famille américaine à l’âge de onze ans. Elle a décidé de retourner en l’Ethiopie une fois adulte pour contribuer à changer la perception de son pays sur la scène internationale pas le biais de sa marque ZAAF (sacs en cuir pour le marché du luxe).

Bruktawit TIGABU dirige l’entreprise WHIZ KIDS qui a créé et développé le programme télévisé éthiopien « Tsehai love learning », lancé en 2006. Elle a eu l’idée de combiner l’utilisation de marionnettes et d’animations pour couvrir différents sujets sociaux (éducation, santé, alphabétisation, etc.). 

 

2014 : PRIX TREMPLIN "IVOIRE" : ABIDJAN

Armel KOFFI

Diplômé de l’École Supérieure de Commerce d’Abidjan) Armel KOOFI débute sa carrière en agence de publicité. Après un passage dans une agence de publicité, trvaillant ensuite dans les secteurs des télécom et bancaire, il crée « Bravo», une agence conseil en communication et « Splash » spécialisée dans les contenus de service à valeur ajoutée télécom. Splash est propriétaire la marque «succes-assuré», une plateforme TIC qui entend contribuer significativement à la réduction de la pauvreté en participant au succès des élèves et étudiants d’Afrique et cela, en leur rendant accessible via les TIC, du contenu éducatif de qualité.

Le Mécanisme de soutien « TREMPLIN IVOIRE» pour l’entreprenariat social des jeunes et la culture de la paix en Afrique a reçu l’appui de deux partenaires:  la société d’ingiénerie ELLIPSE PROJECTS et le cabinet de conseils juridiques ORRICK RCI, établi à Abidjan depuis 2014. 

 

2015 PRIX TREMPLIN "IVOIRE" : ABIDJAN

Achille AGBE

Achille AGBE est un entrepreneur et fondateur d'EIC Corporation.  Il a mis en place une plateforme de financement participatif pour encourager les Ivoiriens à investir dans des projets de startups et attirer de gros investisseurs dans cet élan de financement alternatif qui échappe aux exigences du financement bancaire.

 

2016 : LIBREVILLE, GABON

Ex-Aequo : Dominique Nancy BALLE et Laurain ESSONO NGOUA

Dominique Nancy Balle a créé « Gab by Light » en novembre 2014 avec pour objet de répondre aux besoins de milliers de familles africaines : l’éclairage et l’accès à l’énergie. Avec 55% des parts sociales, elle est la seule employée de son entreprise. Au-delà des réponses que cette jeune société apporte, le projet s’inscrit dans une démarche résolument environnementale grâce aux solutions solaires qu'il propose.

Laurain Essono Ngoua dirige l’entreprise «Slenhtech Corp», créée en juillet 2014 avec pour objet le développement d’applications, l’ingénierie des logiciels, la vente de licences de logiciels, la formation et l’assistance aux utilisateurs, la réalisation d’enquêtes statistiques et de sondages. Il est détenteur de 65% des parts sociales de son entreprise et emploie six personnes.  Son projet porte sur la création d’un site à partir duquel chacun pourra accéder aux informations sur les cursus et débouchés des différentes formations.

Le Mécanisme de soutien « TREMPLIN» pour l’entreprenariat social des jeunes et la culture de la paix en Afrique a reçu l’appui de nombreux partenaires: Phoenix Capital Management, Ogar, Airtel, Ecobank, Gabon Telecom, la SEEG, Veolia, De Gaulle Fleurance et Associés, Economie Gabon +. Grâce à leurs efforts, chaque lauréat se verra doté de 7.5 millions de Francs CFA (environ 11 430€) et sera accompagné durant un an par un incubateur, en l’occurrence  Junior Achievement Gabon.

 

PARTENAIRES DU PRIX TREMPLIN

Le CEPS sortira début 2017 un numéro spécial de la revue PROSPECTIVE STRATEGIQUE dédié à l’Afrique intitulé "AFRIQUE, QUE FAIS-TU DE TES TALENTS?